Le Douxième Chapitre

753A85EA-F5D0-4F66-B398-4C4DC7E3BF21

Jérôme Loubry

publié chez Calmann-Levy Noir, 2018.

LES SOUVENIRS SONT PARFOIS MEURTRIERS

« Eté 1986. David et Samuel ont 12 ans. Comme chaque année, ils séjournent au bord de l’océan, dans le centre de vacances appartenant à l’employeur de leurs parents. Ils font la connaissance de Julie, une fillette de leur âge, et les trois enfants deviennent inséparables. Mais une ombre plane sur la station balnéaire et les adultes deviennent de plus en plus mystérieux et taciturnes. Puis alors que la semaine se termine, Julie disparaît. […] »

Après nous avoir transporté dans une ville sombre et peu attrayante dans Les Chiens de Détroit, Jérôme Loubry nous propose un retour en France, en Vendée dans Le douzième chapitre. Deuxième oeuvre de l’écrivain, ce thriller est une véritable réussite.

Mettez vous à la place d’un écrivain, qui reçoit un jour un manuscrit retraçant le plus gros drame de sa vie : la disparition de son amie Julie l’été de leurs 12 ans. Imaginez recevoir un coup de fil de votre ami de toujours, votre éditeur, qui, pensant à une mauvaise blague vous accuse. Cette histoire, c’est celle de David et de Samuel. Qui leur en veut au point de remuer ces souvenirs douloureux ? Qui a intérêt à faire éclater la vérité ? C’est ce que le lecteur va tenter de découvrir, en même temps que les protagonistes de l’histoire.

Encore une fois, l’auteur nous ballote entre passé et présent, brouillant les pistes, torturant notre esprit. La vérité semble si proche et en même temps tellement floue. Les personnages sont construits (et déconstruits au fil de l’histoire). On entre dans leurs têtes, leurs pensées, leurs histoires. Sur le plan psychologique, ce thriller est véritablement réussi : bien que refoulé, le passé refera surface indéniablement. C’est ce que David finira par comprendre, tout comme le lecteur. Deux mystères se rejoignent dans cette histoire : qui est l’auteur de ce mystérieux manuscrit qui retranscrit page après page l’été 1986 ? et surtout, qui est coupable dans la disparition de Julie ?

Le douzième chapitre nous renvoie directement en enfance, à ces moments où innocence et jeux rythmaient notre vie, et où les problèmes des adultes ne semblaient pas impacter notre existence. Et puis, tout comme dans Les Chiens de Détroit, la ville est l’un des personnages principaux. C’est son atmosphère, impactée par le chômage et la désillusion, qui permettra de répondre à toutes les questions soulevées par le manuscrit. J’ai encore une fois été épatée par les ambiances retranscrites. De mon canapé, j’ai voyagé sur cette plage, j’ai découvert l’usine, les maisons, les familles, mais aussi les odeurs, les sons, les sensations.

L’un de mes thèmes de prédilection dans mes lectures, c’est l’écriture et les réflexions qui tournent autour d’elle. Et dans ce livre, le créateur de personnage devient finalement le protagoniste d’une histoire réelle, retranscrite. Il lit sa vie et tente de comprendre qui peut être au courant de détails si intimes. Est-ce que le véritable auteur est finalement celui qui en a fait son métier ?

J’ai découvert l’auteur l’année dernière lors du Festival Sans Nom de Mulhouse. Je n’ai pas hésité une seule seconde en découvrant Le Douzième Chapitre dans un carton en librairie. Lorsqu’on a aimé le premier livre d’un auteur, on l’attend toujours au tournant pour le second. Et à aucun moment je n’ai été déçue : il ne m’a fallu qu’une soirée pour engloutir ce deuxième bébé de Jérôme Loubry. Encore une fois, j’ai été transportée, envahie par les sensations et les émotions. J’ai eu peur de refermer les pages, et de perdre mes nouveaux amis : David, Samuel et Julie.

Ce thriller aborde l’impact des décisions des adultes sur la vie des enfants. Et finalement, ce qui se dégage du livre, c’est comment Jérôme Loubry a impacté la vie d’une jeune libraire et blogueuse !

Un grand Merci, Monsieur Loubry !

Publicités

5 commentaires sur « Le Douxième Chapitre »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s