Sur mon étagère…

Bonjour, bienvenue, entrez, essuyez-vous les pieds.

Lucile, 21 ans, enchantée. Passionnée de littérature depuis toujours, grande amatrice de polar, petite blogueuse débutante et surtout future libraire! Ici, c’est mon univers, mes coups de cœur, mes coups de gueule, les spectacles et événements auxquels j’assiste, etc…

Mais je vous donne aussi la parole! Partagez (d’où  le « share » du titre du blog) vos propres lectures, je me ferai un plaisir de lire vos coups de cœur!

 

Faîtes comme chez vous, simplement, attention aux meubles, ils sont fragiles !
Publicités
Article mis en avant

J’ai lu…

image_6483441 (1).JPG

Réparer les vivants, de Maylis de Kerangal

publié chez Folio Gallimard, 2016.

« Le cœur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d’autres provinces, ils filaient vers d’autres corps. »

Réparer les vivants est le roman d’une transplantation cardiaque. Telle une chanson de geste, il tisse les présences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt-quatre heures exactement. Roman de tension et de patience, d’accélérations paniques et de pauses méditatives, il trace une aventure métaphysique, à la fois collective et intime, où le cœur, au delà de sa fonction organique, demeure le siège des affects et le symbole de l’amour. »

(4ème de couverture, op. cit.)

Lire la suite « J’ai lu… »

Intermède BD (novembre)…

EFF335BF-DC35-4F17-95AB-44EA0C42288E.jpg

La BD du mois :

Le club des cinq et le trésor de l’île, Enid Blyton

adapté par Béja et Nataël

publié chez Hachette Comics, 2017.

 

« Pour la première fois, François, Mick et Annie vont passer les grandes vacances chez leur tante. Ils y font la connaissance de leur cousine Claude, un vrai garçon manqué. Accompagnés du fidèle chien Dagobert, ils partent à la découverte du trésor qu’indique une vieille carte trouvée sur l’île de Kernach. Ils doivent faire vite, car ils ne sont pas les seuls à rechercher le trésor… »

(4ème de couverture, op. cit.)

Lire la suite « Intermède BD (novembre)… »

J’ai lu…

image_6483441

Sous tes baisers, Anne Goscinny, 

publié chez Grasset, 2017.

« Gabriel,

Je suis née sous tes baisers et je suis morte sous tes coups.

Je croyais rencontrer l’amour et j’ai trouvé la folie.

Tu m’as prise à un autre et tu m’as abandonnée pour une autre.

Je n’avais d’autre choix que de tuer pour renaître.

Mathilde. »

 

(4ème de couverture, op. cit)

Lire la suite « J’ai lu… »

J’ai lu…

IMG_0539.JPG

Sur les chemins noirs, de Sylvain Tesson

Publié chez Gallimard, 2017.

« Il m’aura fallu courir le monde et tomber d’un toit pour saisir que je disposais là, sous mes yeux, dans un pays si proche dont j’ignorais les replis, un réseau de chemins campagnards ouverts sur le mystère, baignés de pur silence, miraculeusement vides.

La vie me laissait une chance, il était donc grand temps de traverser la France à pied sur mes chemins noirs.

Là, personne ne vous indique ni comment vous tenir, ni quoi penser, ni même la direction à prendre.

S.T. »

(4ème de couverture, op. cit.)

Lire la suite « J’ai lu… »

J’ai lu…

1DA3E637-3749-46AE-847E-871C1A30ED2D.jpg

Into the wild, L’histoire de mon frère, Carine McCandless, 

publié chez Arthaud, 2016

« Au mois d’avril 1992, Christopher McCandless décide de s’enfuir pour voyager seul à travers l’Amérique. Il va errer pendant deux années avant de s’installer au coeur de l’Alaska. Il ne survivra pas à cette retraite sauvage et mourra seul dans un bus désaffecté. Son aventure, relatée par Jon Krakauer dans Into the wild, deviendra un bestseller mondial et sera adapté au cinéma par Sean Penn. Aujourd’hui, Chris McCandless est l’icône de tous ceux qui souhaitent se détacher d’une vie trop matérielle pour vivre en harmonie avec la nature.

Plus de vingt ans après la mort de Chris, Carine, sa sœur et proche confidente, a décidé de sortir du silence et de révéler pourquoi son frère à choisi d’abandonner sa famille et ses proches pour mener cette vie dépouillée et solitaire. Dans ce livre, Into the wild, L’histoire de mon frère, Carine McCandless brise le silence et revient sur leur jeunesse dans une famille instable, à l’ombre d’un père manipulateur et violent. Convaincue que seule la vérité permet de dépasser la douleur, elle a choisi de dévoiler ce qui a poussé son frère à se retirer du monde. »

(4ème de couverture, op. cit)

Lire la suite « J’ai lu… »

J’ai lu…

IMG_0471.JPG

Les Chiens de Détroit, de Jérôme Loubry

publié chez Calmann-Levy, collection Noir, 2017.

« DETROIT A PERDU SES REPERES. SES HABITANTS L’ABANDONNENT. SES ENFANTS DISPARAISSENT.

2013 à Détroit. Cette ville qui a été la gloire de l’Amérique n’est plus qu’une ruine déserte, un cimetière de buildings. Cette nuit-là, la jeune inspectrice Sarah Berkhamp mène le groupe d’intervention qui encercle une maison et donne l’assaut. Mais aucun besoin de violence, le suspect attend, assis à l’intérieur. Il a enlevé cinq enfants. Et il est sans doute le Géant de brume, le tueur insaisissable qui a laissé derrière lui sept petits corps, il y a quinze ans. Alors pourquoi supplie-t-il Sarah :  » Aidez-moi… » ?

L’histoire s’ouvre donc avec l’arrestation du coupable. Et pourtant, elle ne fait que commencer. A Détroit, personne n’est innocent… »

(4ème de couverture, op. cit).

Lire la suite « J’ai lu… »

J’ai lu…

46FEE930-5BF6-419B-ABD0-7FAA78171CF6

Camping-Car, de Sophie Brocas

publié aux éditions J’ai Lu, 2017. 

« Trois sexagénaires décident de faire une virée en camping-car. Malgré une longue amitié et une confiance mutuelle indéfectible, des non-dits se sont installés entre eux. Au fil de la route et de quelques péripéties cocasses, les langues vont se délier et l’humour ramener chaque chose à sa juste place.

Touchant, drôle et toujours profond, ce road trip à la française est une ode à l’amitié masculine. »

(4ème de couverture, op. cit)

Lire la suite « J’ai lu… »

Intermède BD (octobre)…

7383C408-B6D6-43CA-A9BC-99DD186DEB5F.jpg

Astérix et la Transitalique, Goscinny & Uderzo

(Jean-Yves Ferri et Didier Conrad), 2017

César organise une course sur les routes d’Italie, ouverte à tous les peuples, dans le but de montrer la grandeur de Rome et les belles routes qui couvrent le pays. Bien entendu, pour César, un romain doit gagner la course et il charge l’un de ses conseillers de dénicher l’aurige qui gagnera la course et de tout faire pour qu’il arrive le premier.

Astérix et Obélix, participant bien évidemment à la course, vont découvrir les inégalités et la triche mise en oeuvre par César et se démènerons pour que l’épreuve se déroule dans des conditions impartiales.

Lire la suite « Intermède BD (octobre)… »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑